Jour de l’été , l’Epi, monnaie locale de la Lorraine Belge, est sur la place publique !

Les citoyens sont invités à se réapproprier l’usage de la monnaie.

Pour les citoyens, penser monnaie, c’est penser désordre monétaire, casino, économie virtuelle, austérité obligée, refinancement des banques avec notre argent, … bref inquiétudes face à l’avenir.

Proposer une monnaie locale est une des façons de réinventer l’argent et de permettre aux citoyens de se répapproprier la monnaie comme moyen d’échange !

Utiliser l’Epi, c’est devenir associé, c’est poser un acte citoyen fort en choisissant de dépenser dans un circuit étique de commerçants, artisans, paysans, PME et producteurs de services, répondant à la charte de “l’Epi Lorrain asbl”.

Une monnaie locale au service de sa région

Comme beaucoup d’autres monnaies locales, l’Epi vise d’abord à retenir l’argent dans la région et à y développer de la richesse pour tous.

[easyrotator]erc_80_1340349567[/easyrotator]

Comment l’Epi s’y prend-t-il ?

  • Ne dégageant aucun intérêt financier, il n’est pas accumulé pour spéculer, il ne peut que servir aux échanges locaux. Il devrait circuler en moyenne 3 fois plus que l’euro.
  • Il laisse à l’euro l’import-export et le grand marché, il ne vise que le développemement de l’économie locale.
  • Il fait naître une fierté du pays et encourage les circuits-courts, il concourt à la souveraineté économique et s’affirme face à l’agro-industrie.
  • Il s’accorde sur une charte qui fait prévaloir l’humain et la solidarité. Il est l’outil financier d’un développement durable et soutenable (peut-on faire du développement durable avec l’Euro ?).
  • Plus on consomme local, plus on parvient à réduire la facture énergétique et les dégats dus à la pollution.

Grâce aux euros convertis, une nouvelles source de richesse régionale verra le jour pouvant servir à des micro-crédits réservés aux projets répondant à la charte.

Les acteurs de la monnaie

Le citoyen et les Epis :

  • Il les achète 1 euro = 1 épi dans un des comptoirs de change
  • Il les dépense auprès des différents prestataires inscrits à l’annaire dont la vitrine porte l’inscription “Ici, on accepte l’Epi !”

Les prestataires et les Epis :

  • Il paie ses fournisseurs locaux et tente d’en augmenter le nombre
  • Il rend la monnaie en Epis à ses clients qui y consentent
  • Il dépense ses Epis pour ses achats privés

Il peut reconvertir les Epis en Euros, en laissant 3% à l’asbl pour permettre son fonctionnement

Les communes, les associations, les syndicats et les Epis :

  • Ils peuvent payer en épis, une partie des rétributions à leurs travailleurs qui y consentent
  • Ils peuvent accepter le paiement en épise de taxes, de services de cotisations, …

L’Epi Lorrain asbl :

  • Crée un lieu ouvert d’apprentissage de la démocratie économique

Tous les acteurs sont appelés à en être membre et seront garants des choix essentiels comme d’approuver où vont les euros reconvertis.

Où vont les euros convertis ?

Une partie des euros résultants du change des euros en épis seras placée dans une banque éthique, Triodos, et une partie pourrait être investie en parts de coopérateurs à Crédal (Coopérative de crédit alternatif) sur lequel l’Epi Lorrain pourra s’adosser en vue d’octroyer des micro-crédits, à des projets locaux.

L’Epi est ambitieux !

Le jour de l’été sont sortis de  l’imprimerie 10.000 billets d’Epis.

Les billets d’Epi sont imprimés sous forme de bons de soutien, comme peuvent en distribuer de nombreuses enseignes. Cette pratique est tout à fait légale.

Dans un an, avec votre aide, “l’Epi Lorrain” comptera 1000 usagers et au moins 100 prestataires seront inscrits à son annuaire !

Aujourd’hui 35 prestataires y sont déjà inscrits et 7 comptoirs de change sont ouverts pour permettre le change des euros en épis

“L’Epi Lorrain” bénéficie du soutien de la Province de Luxembourg, de la Fondation “Roi Baudouin” et bien sûr du “Réseau Financement Alternatif”

Pensez et dépenser en épis du bon sens !

Plus d’infos : www.enepisdubonsens.eu

 

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *