Tel

+32 495 74 41 94

E-mail

bien-etre-au-naturel@veronique-willems.be

Horaires d'ouverture

Lun - Sam : 9h - 18h

Durant des situations pathologiques, on observe des changements dans les niveaux tissulaires des médiateurs endocannabinoïdes et endocannabinoïdes-like.

Comme il est admis que ces médiateurs ne sont pas stockés mais uniquement produits à la demande, les modifications des concentrations tissulaires correspondent donc à leur sortie des cellules, et par conséquent, à l’activation des récepteurs cannabinoïdes.

Les deux endocannabinoïdes les plus étudiés, le 2-AG et l’anandamide, voient leur concentration varier dans les pathologies suivantes : les maladies inflammatoires et immunologiques (maladies auto-immunes et allergies), les maladies neurologiques et neuropsychologiques, l’ostéoporose, les pathologies cardiovasculaires et les cancers.

On peut également relier l’altération du système endocannabinoïde avec l’obésité et les maladies métaboliques.

Étonnamment, pour une pathologie donnée, il arrive qu’on mette en évidence soit une augmentation, soit une diminution des niveaux d’endocannabinoïdes, et soit un effet néfaste, soit un effet positif de l’activation des récepteurs dans les tissus et organes concernés par la pathologie. De plus, il a été observé que les niveaux des deux endocannabinoïdes 2-AG et anandamide peuvent varier dans la même direction ou d’une façon totalement opposée.

Il semblerait donc qu’il soit très difficile de prédire les effets d’une diminution ou d’une augmentation de l’activité du système endocannabinoïde dans une pathologie donnée. Cependant, il est clair qu’au niveau d’un tissu, le SEC peut être affecté de bien de manières différentes par un stimulus et cela va dépendre non seulement de la nature mais aussi de la durée du stimulus.

La grande diversité d’action et l’omniprésence du SEC au niveau de l’organisme amène donc une difficulté importante dans le développement de molécules capables de cibler uniquement certains tissus.

En conclusion

Le système endocannabinoïde est un système de communication du corps parmi les plus importants et les plus complexes.

Sa fonction principale est de réagir à des stress afin de permettre au milieu interne de garder son équilibre.

L’altération de son fonctionnement et des niveaux de ses médiateurs lipidiques (endocannabinoïdes) dans certains tissus, peut contribuer à l’installation ainsi qu’à la progression de différentes pathologies.

Les dernières recherches mettent en avant que le fonctionnement du système endocannabinoïde peut être impacté par de nombreux facteurs environnementaux comme le mode de vie et la nutrition, ainsi que l’existence d’un lien solide entre ce système et le microbiote intestinal.

close

Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir informé de nos dernières nouvelles et offres 😎

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir informé de nos dernières nouvelles et offres 😎

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles recommandés